ga('set', 'userId', 'USER_ID'); // Set the user ID using signed-in user_id.

Comment Repérer Facilement les Jouets Non Toxiques pour ses Enfants

Aujourd’hui il semble que chacun des jouets de nos enfants renferme au moins un produit toxique. Phtalates, plomb, bisphenol A… même les jouets sensés être « sains » ne font pas exception. En tant que parent, ce n’est pas facile de s’y retrouver, et on a souvent l’impression de mal faire ou de ne pas être bien informés. On peut même se demander s’il est encore possible de trouver des jouets non toxiques !

Et bien oui, malgré toutes les substances nocives qu’on peut retrouver sur les affaires de nos bambins, il est encore possible de les éviter. Comment ? En choisissant en priorité des matières nobles, en évitant scrupuleusement certains jouets (ou en prenant certaines précautions indispensables), et surtout en apprenant à bien connaître nos ennemis et nos alliés !

main d'enfant jouant avec des legos

Pourquoi devons-nous être attentif ?

Et vous, vous saviez que les jouets étaient l’un des produits les plus concernés par le rappel des fabricants dans l’Union Européenne? Malheureusement ils contiennent encore trop souvent des produits cancérigènes, irritants pour les voies respiratoires ou toxiques pour le développement du cerveau. Et il faut savoir que les enfants sont beaucoup plus vulnérables que les adultes : leur peau est plus perméable, leurs poumons sont encore immatures, leurs systèmes immunitaire et nerveux sont en pleine formation… et ils sont exposés tous les jours à une multitude de substances nocives qui (même à très faibles doses) peuvent affecter leur développement, parfois avec des effets à long terme. Les allergies, cancers et maladies chroniques sont d’ailleurs en forte augmentation chez les enfants….

Malgré la révision de la Directive Européenne sur la Sécurité des Jouets en décembre 2008 et la règlementation REACH sur les substances chimiques (règlement de l’Union européenne adopté pour mieux protéger la santé humaine et l’environnement contre les risques liés aux substances chimiques, consultable ici), il n’y a toujours pas d’obligation d’étiquetage de la composition des jouets et beaucoup de substances toxiques continuent à être autorisées (dont le plomb, le mercure, certains phtalates, le BPA, etc).

Quels dangers se cachent dans les jouets ?

Ce tableau tout à fait éclairant (et un poil stressant) de WECF (Women in Europe for a Common Future), met en lumière les différentes substances qu’on retrouve dans les catégories de jouets les plus communes comme les poupées, les peluches, les jouets en bois, les jouets en plastique, les jouets électroniques et le matériel artistique.

graphique sur la toxicité des jouets
Tableau de WECF récapitulant la toxicité des jouets les plus communs

Les poupées :

En faisant quelques recherches sur leur site, on apprend notamment qu’en 2008, 12 des 13 poupées testées par Ökotest, un magazine allemand, ont reçu la note «insatisfaisant», et 3 des 6 poupées testées par 60 Millions de Consommateurs fin 2009 contenaient des phtalates ou des colorants azoïques. Quant aux poupées miniatures, elles sont considérées comme des articles de décoration, et échappent donc aux limites fixées par la règlementation sur les jouets !

Les peluches :

En décembre 2008, Ökotest notait « insatisfaisantes » 3 peluches sur 7. Les doudous et peluches à poils longs ont plus de risque de contenir des retardateurs de flammes bromés empêchant le feu de se propager et qui sont dangereux pour la santé, ainsi que des allergènes divers. Encore une fois il faut faire attention aux cadeaux publicitaires qui échappent à toute réglementation.

Les jouets en bois :

Bien qu’il y ait de nombreuses raisons de choisir le bois, jouet en bois ne signifie pas pour autant automatiquement sans danger… Les jouets en contreplaqué contiennent souvent du formaldéhyde, classé cancérigène et des métaux lourds, comme le plomb, parfois présents dans les peintures. 13 jouets en bois sur 15 testés par 60 millions de consommateurs fin 2009 contenaient du formaldéhyde ou des métaux lourds.

Les jouets en plastique :

Certains jouets gonflables ou en plastique peuvent contenir des phtalates ou du Bisphénol A, des perturbateurs endocriniens. En août 2009, une étude conduite en Allemagne a révélé des taux élevés de phtalates dans le sang et les urines des enfants. L’Ökotest de 2008 a ainsi démontré que sur tous les jouets en plastique testés, plus de la moitié contenait une haute concentration de HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) qui sont souvent cancerigènes (pour plus d’infos à ce sujet, nous vous conseillons notre article sur la toxicité des jouets en plastique).

Les jouets électroniques :

Jouets à pile, voitures télécommandées, circuits automobiles, ordinateurs… Outre la présence de retardateurs de flammes bromés, les piles qui contiennent du cadmium, du mercure et d’autres produits toxiques sont problématiques, surtout pour les tout-petits.

Le Matériel artistique :

On peut retrouver du plomb, du formaldéhyde, du barium ou des phtalates dans les kits de maquillages (il en existe heureusement des non-toxiques, comme celui-ci sur Amazon par exemple ), les feutres, la pâte à modeler ou encore la peinture. Récemment, 60 millions de consommateurs a trouvé des métaux lourds dans 4 kits de maquillage sur 5 testés, tandis que la moitié des crayons de couleur testés en 2008 par la Fondation Warentest contenaient des phtalates.

Quand on lit tout ça, on peut avoir subitement envie de jeter tous les jouets de nos enfants par la fenêtre… Heureusement, avec quelques conseils on peut facilement s’en sortir et trouver ENFIN des jouets non toxiques.

Quelques conseils pour protéger votre enfant

ours en peluche avec des lunettes
Il est possible de protéger ses enfants en se documentant et en adoptant les bons gestes

En premier lieu, il est bon de se rappeler qu’il est toujours mieux d’acheter moins de jouets, et de privilégier la qualité à la quantité !

Si malgré tout vous achetez ou recevez un jouet neuf, débarrassez-le de son emballage et laissez-le s’aérer à l’air libre au moins deux jours pour évacuer les composés volatils avant de les donner à votre enfant. Bien sûr, vérifiez toujours que des parties du jouet ne se détachent pas et qu’elles ne peuvent pas être avalées. Lavez toujours les peluches, vêtements ou doudous en tissus avant utilisation. Évitez au maximum les jouets en PVC, en bois contreplaqué et avec des parfums de synthèse. Privilégiez les matières nobles, le bois brut, les fibres naturelles, le coton bio, le caoutchouc naturel, etc. Préférez des produits avec des colorants et des peintures alimentaires ou issus de plantes et sans conservateurs.

Il existe aussi des labels auxquels vous pouvez vous fier et qui ont pour but de protéger les consommateurs, même si malheureusement aucun label ne garantit l’absence totale de produits chimiques pour les jouets en bois ou en plastique. Les critères permettant d’évaluer les certifications et les labels ne sont pas toujours très stricts, c’est pourquoi il vaut mieux faire confiance à des labels provenant d’organismes indépendants.

Quels labels pour nous aider ?

label CE apposé sur les jouets

Le premier label à connaître est le label CE, apposé par le fabricant lui-même, qui affirme se conformer à la réglementation européenne sur l’emploi des métaux lourds dans les jouets. C’est la garantie minimale.

On retrouve aussi d’autres labels, comme :

logo NF environnement

NF Environnement, la certification écologique officielle française

logo PEFC France
logo FSC

FSC, et PEFC, des écolabels qui assurent que la production d’un produit à base de bois a respecté des procédures censées garantir la gestion durable des forêts.

Logo spielgut

Spiel Gut, un label allemand qui fait tester les jouets par un groupe de pédagogues, psychologues, médecins, techniciens… et parents. Il réserve son logo aux meilleurs jouets du marché.

logo okotest

Ökotest, une revue allemande de consommateurs qui teste les produits de consommation courante. C’est plus un gage de qualité du respect de l’environnement qu’un label a proprement parler.

logo geprufte sicherheit GS

Geprüfte Sicherheit (GS) attribue son label aux produits conformes aux règles techniques de sécurité.

logo oeko tex

Oeko Tex contrôle les substances nocives des produits textiles.

Aujourd’hui, il faut être particulièrement bien informé pour protéger nos enfants, alors n’hésitez pas à vous renseigner!

Vous aimerez peut-être aussi:

Leave a comment

name*

email* (not published)

website